Saut de navigation

Sarah-Émilie Nault est une journaliste de voyage montréalaise qui divise son temps entre son chez-soi au Québec et les nombreuses autres magnifiques destinations qu’elle visite autour du monde entier. Récemment, elle s’est lancée dans une nouvelle aventure sur la magnifique île d’Antigua, en profitant de notre nouveau service de vols directs au départ de Montréal.

Lovée entre l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes, l’île d’Antigua m’a prise au cœur avec sa splendeur infinie. Des baies bleutées, des montagnes verdoyantes et des points de vue saisissants : je me promets de retourner vivre une foule d’aventures sur cette île coup de cœur.



Je n’arrive toujours pas à croire qu’il se trouve, sur l’île d’Antigua, une plage de fin sable blanc pour chaque jour de l’année. 365 plages spectaculaires bordées d’eaux turquoise frôlant la perfection. Sur cette île où l’on pourrait passer une année sans jamais flâner sur la même plage, j’ai tâché de profiter de chaque instant. Je me suis baignée dans les eaux translucides de Pigeon Point Beach, ai dégusté un repas de fruits de mer à Jolly Beach, ai lézardé au soleil sur Turners Beach et me suis baladée un moment le long de plages tantôt minuscules, tantôt élancées, mais toujours ahurissantes de beauté.



Amoureuse de plein air, j’aurais voulu avoir la chance de tenter l’expérience du kitesurf et du kiteboarding (Antigua proposant les meilleures conditions de pratique de ce duo d’activités dans les Caraïbes), du kayak de mer, de la tyrolienne au cœur de la forêt nuageuse, de la randonnée dans les sentiers des collines et des montagnes ou d’assister aux régates de voiles se tenant sur l’île chaque printemps. J’ai plutôt profité de mon (trop) court séjour pour nager, plonger et observer les poissons et les coraux de Cades Reef, danser à bord d’un catamaran en compagnie de charmants Antiguayens et me laisser imprégner du calme et de la somptuosité des points de vue sur les baies tranquilles.



En fermant les yeux, je retrouve les splendeurs de Shirley Heights, la vue saisissante depuis l’observatoire du centre d’interprétation du parc national Nelson Dockyard de Dow Hill et le récit de l’histoire derrière les ruines des fortifications du BlockHouse, de l’English Harbour et du chantier naval Nelson Dockyard, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.



À Antigua, j’ai flâné le long du quai historique de Redcliff, là où se dressent les jolies boutiques, les magasins de luxe, les kiosques de souvenirs et d’artisanat et les terrasses des cafés et des restaurants meublant le port de St John’s. J’ai aussi été littéralement séduite par la chaleur, les sourires et l’élégance des Antiguayens; un peuple fier, accueillant et remarquablement heureux.



Un long week-end à Antigua a suffi à me charmer et à me permettre de dresser une liste de lieux incontournables à découvrir sur l’île. Elle comprend ses plages légendaires, ses points de vue exceptionnels sur les baies (dont celui spectaculaire de Shirley Heights), les journées de sorties en catamaran menant à la découverte sous-marine de Cades Reef, la fascinante histoire du parc national Nelson Dockyard et la tournée des jolies églises s’élevant le long de la route tout autour de l’île.

À partir de cet été, Sunwing offrira des vols entre Montréal et Antigua, ce qui permettra aux résidents du Québec d’explorer plus facilement les 365 plages spectaculaires de l’île. Ce service de vols sera offert entre le 4 mai et le 26 octobre. Les vacanciers peuvent choisir parmi une panoplie d’hôtels. Les familles favoriseront sans doute le Starfish Jolly Beach Resort, un hôtel offrant une grande gamme de commodités et un miniclub gratuit, le tout situé sur une des plus belles plages au sable blanc de l’île. Les couples, quant à eux, adoreront le splendide St. James Club and Villas, reconnu pour son ambiance relaxante, sa cuisine haut de gamme et son paysage naturel luxuriant.

Haut de
page