Saut de navigation

5 mots que vous devrez connaître avant de vous envoler pour Mazatlán

__La magnifique destination de Mazatlán, surnommée Perle du Pacifique, jouit de vastes plages au sable soyeux, d’hôtels de classe mondiale et d’une architecture néoclassique tout au long de la côte. Étant donné qu’il y a énormément à découvrir dans cette station balnéaire animée, nous avons demandé à Stacey Wittig de nous faire découvrir le meilleur de Mazatlán. Que vous parliez français, espagnol ou franglais, vous gagnerez à connaître ces cinq mots avant votre séjour à Mazatlán au Mexique. __

Vous pourriez trouver ces mots dans votre application de traduction de l’espagnol vers l’anglais, mais ils n’auront peut-être pas la même signification à Mazatlán que dans le reste du monde hispanophone. Nous avons fait une escapade dans une destination balnéaire l’automne dernier et nous avons passé de très belles vacances, mais cela nous aurait sûrement aidées si nous connaissions ces quelques mots de « jargon local » qui auraient fait toute la différence.

Terrasse extérieure à La Plazuela animée
No1.: La Plazuela

J’ai toujours appelé la place centrale dans la vieille ville de Mazatlán « la plaza ». Mais lorsque je demandais le chemin pour aller à « la plaza », personne ne semblait comprendre de quoi je voulais parler. Ce n’est que lorsque j’ai consulté un plan de la ville que j’ai compris qu’on l’appelait en fait, Plazuela — l’équivalent d’une petite place — Machado. Plazuela Machado est entourée de restaurants dont les tables débordent sur la place et sous les arbres du parc. La plazuela située au cœur du quartier historique donne un aperçu du vrai Mexique et constitue à elle seule une véritable expérience interculturelle puisque vous y côtoierez les habitants et les visiteurs. Vous seriez même séduit par la musique traditionnelle provenant du kiosque à musique du parc ou quiosco de música.

Vue du Malecón au coucher du soleil
No2.: Malecón

Le Malecón est la promenade qui longe la plage de Mazatlán et s’étend du Golden Zone (cf. no3) à la vieille ville. Les locaux, les expats et les visiteurs se retrouvent au Malecón pour réseauter, en particulier lors de magnifiques couchers de soleil. Cela ressemble à une promenade de bois, mais sans panneaux de bois. La partie la plus ancienne du Malecón a été construite dans les années 1830 pour protéger des inondations, et c’est probablement de là que vient son nom puisqu’en espagnol, le mot malecón signifie des quais ou des jetées. À Mazatlán, vous verrez le mot écrit avec un M majuscule et il fait référence à la promenade de 8,5 km pour piétons, la plus longue promenade au monde. Lors de ma prochaine visite à Mazatlán, je compte bien faire le trajet du Malecón à El Faro, l’emblématique phare situé sur la colline. La restauration du phare historique et du Malecón fait partie du projet de renaissance de Mazatlán qui a coûté un investissement de 2 000 millions de pesos.

Zone dorée vue des airs
No3.: Golden Zone/Zona Dorada

Les termes Golden Zone et Zona Dorada sont tous deux utilisés indifféremment dans les conversations. On comprend facilement qu’ils désignent une partie de la ville, mais où exactement et d’où vient la couleur dorée ? La zone se trouve à environ 6 km au nord du centre-ville historique. Attirés par ses vastes plages de sable fin, des hôtels haut de gamme avec des bars sur le toit et des discothèques élégantes sont apparus le long du bord de mer. Vu qu’elle constitue la zone centrale de Mazatlán, la plupart des discothèques, des restaurants et des hôtels se situent à une distance de marche à l’intérieur de la Golden Zone.

Conducteur d’un minitaxi faisant un signe de la main en passant
No4.:Las Pulmonías

Pulmonías signifie pneumonie, alors imaginez ma surprise lorsque le chasseur de notre hôtel de me commander un « trouble respiratoire des voies supérieures ». Lorsqu’un petit véhicule blanc, un croisement entre une jeep et une voiturette de golf, est arrivé, j’ai embarqué dans le minicab à ciel ouvert avec mon amie. Au terme d’une agréable promenade, nous sommes arrivées au Malecón (cf. le no2) non loin de la vieille ville. Par la suite, j’ai appris que lors de l’arrivée de ces voiturettes abordables dans les années 1960, les conducteurs de taxis de pleine grandeur, jaloux de la nouvelle concurrence, ont répandu une rumeur. Selon eux, il serait risqué de se déplacer à bord de ces véhicules à ciel ouvert, car on peut contracter une pneumonie. Sans blague, dans les tropiques ? D’une façon ou d’une autre, le nom est resté et fait maintenant partie du jargon de Mazatlán.

Feux d’artifice illuminant le ciel nocturne de la côte de Mazatlán
No5.: Callejóneada

Callejón est le mot espagnol pour désigner une « allée », donc une callejóneada (un mot que je n’ai pas réussi à trouver dans mon dictionnaire d’espagnol anglais) désigne une « allée de promenades ». Des centaines de personnes participent chaque année à la callejóneada de Mazatlán le 1er novembre pour célébrer el Dia de los Muertos ou fête des Morts qui dure en réalité trois jours. Les familles se réunissent à la Plazuela Machado et, au signal de départ des pétards, déambulent à travers le quartier historique en direction du Malecón. Certains revêtent des costumes de Dia de los Muertos et se peignent le visage avec des dessins de « tête de mort en sucre » ; mais tous se rappellent des êtres chers disparus. Dans une ambiance joyeuse et festive.

Vous aimerez aussi :

Haut de
page